Morningstar signe une prolongation de bail après avoir envisagé le déménagement de Loop


Le renouvellement est intervenu malgré le fait que Morningstar ait presque conclu un accord plus tôt cette année pour déplacer ses bureaux d’un pâté de maisons au 24 E. Washington St., les étages supérieurs redessinés au-dessus du magasin phare de Macy’s State Street. La signature de ce bail alors que le travail à distance fait grimper les taux d’inoccupation des bureaux à un niveau record aurait permis au développeur torontois Brookfield Properties de remporter une victoire gigantesque, transformant les espaces du point de repère en bureaux modernes.

Morningstar était l’un des locataires les plus importants et les plus importants de la ville, à la recherche d’un nouveau bureau au milieu de la pandémie de COVID-19, et sa décision sur l’endroit où aller – et l’espace nécessaire – était étroitement surveillée par les propriétaires de bureaux du centre-ville, avec lesquels il lutté faible demande.

On ne sait pas ce qui a poussé Morningstar à rester en place, mais une porte-parole de la société a déclaré dans un communiqué que la décision avait été prise après “une évaluation rigoureuse et étayée par des données de nos options pour l’avenir”.

“Après une évaluation très approfondie et réfléchie de nos options à Chicago, nous avons décidé de rester au 22 W Washington pendant cinq ans supplémentaires”, a déclaré Renée Morin, responsable des installations mondiales et de la continuité des activités de Morningstar, dans le communiqué. “Notre investissement dans le design ici s’est traduit par une expérience positive pour nos employés et nos clients.”

Pourtant, la prolongation du bail à relativement court terme signale la réticence de nombreuses grandes entreprises à s’engager à long terme pour des espaces de travail après la pandémie. Bien que l’impact de la crise de santé publique ait considérablement diminué, des questions subsistent quant à la fréquence à laquelle les employés utiliseront le lieu de travail à l’avenir.

De nombreuses entreprises du centre-ville ont signé des baux pour déménager dans des bâtiments plus récents ou récemment rénovés pendant la pandémie afin de profiter de la faiblesse du marché et forcer les travailleurs à se présenter. Mais un ralentissement économique cette année et la hausse des coûts de construction pourraient également décourager les locataires de construire un nouveau bureau à partir de zéro.

L’engagement renouvelé de Morningstar envers le bâtiment Block 37, qu’il a appelé sa maison depuis 2008, fonctionne bien pour la société PGIM Real Estate basée à Newark, NJ, qui possède l’immeuble de bureaux. PGIM s’est même préparé au départ potentiel de Morningstar plus tôt cette année, commercialisant l’espace de l’entreprise comme disponible pour les nouveaux occupants après l’expiration du bail fin 2023.

La perte d’un locataire qui occupe plus de la moitié du bâtiment de 472 000 pieds carrés aurait pu être un coup dévastateur pour PGIM, qui a payé 182 millions de dollars pour le bâtiment en 2011. Cela aurait également été le premier test majeur que le bâtiment de 16 étages ait jamais eu à remplir un grand immeuble de bureaux.

“Nous considérons ce (renouvellement) comme un signe très, très positif pour un siège social qui s’engage à nouveau non seulement à rester à Chicago, mais également à maintenir une très grande empreinte”, a déclaré Michael Lirtzman, directeur de Colliers International, du La location américaine supervise les bâtiments. “C’est un signe très positif pour l’avenir des espaces de bureaux à Chicago.”

Morningstar a considérablement augmenté ses effectifs depuis son déménagement au 22 W. Washington, bien qu’une grande partie de son expansion sous la direction du PDG Kunal Kapoor – qui a succédé au fondateur Joe Mansueto en 2017 – se soit faite par le biais d’acquisitions d’entreprises sur d’autres marchés. Une porte-parole de la société a déclaré que Morningstar comptait plus de 1 600 employés permanents à temps plein dans son bureau de Chicago.

La poursuite par Brookfield de la location de son immeuble de bureaux de 650 000 pieds carrés dans l’édifice historique de Marshall Field se poursuit. Après avoir payé plus de 30 millions de dollars pour les étages 8 à 14 de l’immeuble, le promoteur s’est mis à convertir les panneaux de sol massifs de l’espace en espace de travail. Cependant, le projet a été achevé lorsque la pandémie a frappé, ce qui a rendu difficile la recherche de locataires.

Les locataires qui ont emménagé dans l’immeuble ou signé des baux jusqu’à présent comprennent la société de recherche sur les consommateurs Numerator, le siège du marché de la billetterie en ligne Vivid Seats et le confiseur Ferrero, occupant les huitième et neuvième étages. La société new-yorkaise Industrious exploite également un espace de co-working dans le bâtiment.

L’espace de bureau au 24 E. Washington est occupé à environ 45%, selon CoStar. Une porte-parole de l’immeuble s’est refusée à tout commentaire.

Blog In 2021 joker0o xyz

Add Comment